Hommage à Lamine DIACK

C’est avec émoi et tristesse que l’ASC les Jaraaf de Dakar a appris la mort d’un de ses pères fondateurs Lamine DIACK. Véritable référence dans les domaines de la politique, de l’administration et du sport, Lamine DIACK aura à jamais marqué le Sénégal et le monde sportif, en particulier.

Grand commis de l’État du Sénégal pour avoir été inspecteur des impôts, député-maire de Dakar et secrétaire chargé des sports, le président Lamine DIACK, de par son engagement et ses différentes responsabilités, a été aussi, si nous pouvons le qualifier ainsi, un « grand commis du sport ». Après avoir été un excellent pratiquant, en alliant, à la fois, athlétisme et football , Athlétisme, Basket Ball, Volley Ball , Tennis de table . il a eu à occuper successivement les postes de président de la Confédération africaine d’Athlétisme et de président de la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF). Au Sénégal, il fut aussi Directeur technique national du football et président du Comité national olympique Sénégalais. Visionnaire, Lamine DIACK a été également à l’origine de la réforme qui porte son nom, la réforme Lamine DIACK, l’une des réformes les plus abouties de l’histoire politique et sportive de notre pays, réforme qui aura été à l’origine de la création de clubs comme le nôtre.

Au Jaraaf, Lamine DIACK aura été ce précurseur, cette tête pensante à l’origine du rayonnement et de l’acquisition d’une partie patrimoine du club. Le Jaraaf lui doit beaucoup. La caution de sa libération, le Jaraaf l’a payé par devoir de reconnaissance et par loyauté envers son illustre président, mais aussi et surtout par justice, car le sort lui était réservé était injustifié.

L’émotion suscitée par sa disparition est certes affligeante mais, nous nous devons, nous les Jaraafmen et les sportifs, en général, de nous relever de contrecoup et de nous battre pour préserver le legs du président Diack, en progressant davantage dans la voie qu’il nous a tracée, pour encore plus de progrès et encore plus de conquêtes.

Le président Lamine DIACK n’est pas le Lamine du Jaraaf, mais le Lamine de tout un pays, le Sénégal, qui perd un digne et héroïque fils, qui mérite respect, égards et éloges.

A toutes les sénégalaises et sénégalais, à tous les amoureux de sport, l’ASC les Jaraaf de Dakar adresse ses condoléances les plus émues.

Jerejef président DIACK.